61- Histoire de Saint laurent

 le document ci- dessous  résume  la vie et légende de Saint Laurent au travers de la vision  qu'en donne l'Eglise romaine
 

on ne sait à partir de la vie et du culte des saints (hagiographie )  rechercher des vérités historiques ; leur  principal objet  , et peut être unique objet  ,  étant de transmettre des messages religieux , moraux et même politiques ou civiques .

 

La vie et légende de Saint Laurent  proto diacre de l’église romaine 

 

PREAMBULE :

A propos de Saint Laurent, l’Eglise dans ses textes liturgiques, prend à son compte ce que rapporte la tradition ancienne ; bien que cette tradition connaisse  en son sein des versions différentes.
Nous n’avons pas l’intention d’argumenter sur les hypothèses récemment avancées par la critique historiographique qui aurait tendance à reporter la date du martyre de Saint Laurent au début du IVe siècle et à se démarquer des contours traditionnels ;  par exemple, Laurent ne serait pas espagnol mais romain et, à ce propos, la Prefazio della mensa XII del Sacramniario leoniano le présente comme citoyen  romain.
Nous reprendrons ici les données traditionnelles anciennes  divulguées dès le IV e siècle ; traditions accueillies et  rapportées dans les textes liturgiques.




VIE ET LEGENDE :

Les principaux renseignements concernant  le martyr de St Laurent ont pour sources St Ambroise ( 340-397  )  dans son  "De  Officiis ministrorum "  même s’il est évident qu’il l’expose avec nombre d’embellissements rhétoriques ; ou encore la passion de St Laurent  qui fut  insérée , au début du Ve siècle , dans une compilation intitulée actes de Polychronius ; compilation  qui rassemble divers récits de martyrs mis en relation avec la persécution de l’empereur  Dece (1)  et c'est sous cette forme très altérée que cette passion nous est parvenue   ( 3 versions  datées   du V au VII e siècles ont été retrouvées  ) .

Les premiers temps

Laurent serait donc né en Espagne, à Huesca  une petite ville de l’Aragon, aux pieds des Pyrénées. Afin de compléter ses études humanistiques et liturgiques il fut envoyé, tout jeune encore, dans la ville de Saragosse, où il fit la connaissance du futur pape Sixte II. Ce dernier , originaire de la Grèce , était investi d’une charge d’enseignant dans l’un des plus importants centres d’études de l'époque et, parmi les maîtres de ce centre , le pape était l’un des plus connus et des plus appréciés.

Pour sa part, Laurent, qui devait devenir un jour le chef des diacres  (2) de l’Eglise de Rome, s’imposait par ses qualités humaines, par sa délicatesse d’âme et son intelligence. Entre le maître et l’élève s'instaura une communion et une familiarité qui, avec le passage du temps, augmenta et se cimenta; entre temps, l’amour qu'ils portaient tous les deux pour Rome, centre de la chrétienté et ville-siège du vicaire du Christ, augmenta au point de  les pousser à suivre un flux migratoire alors très intense et de quitter l’Espagne pour la ville où l’apôtre Pierre avait établi sa chaire et rendu le témoignage suprême. C'est donc à Rome, au cœur de la catholicité, que maître et élève purent réaliser leur idéal d’évangélisation et de mission... jusqu’à l’effusion du sang.
Lorsque le 30 août de l’année 257, Sixte II monta sur le trône de Pierre ( pour un pontificat qui devait durer moins d’un an ) immédiatement et sans hésiter, il voulut à ses côtés son ancien élève et ami Laurent, en lui confiant la charge délicate de premier diacre.

Le contexte à Rome  en l’an 258 .

En août 257, l’empereur  Valérien , avait promulgué un édit interdisant , sous peine de mort, de célébrer le culte chrétien et de se réunir dans les cimetières ; édit complété de l’obligation d’offrir un sacrifice solennel aux dieux païens . L'année suivante, un second édit décréta que les évêques ,  prêtres et diacres seraient exécutés sans jugement sur simple constat de leur identité  et que les biens des riches chrétiens seraient confisqués .

Le pape Sixte II  qui célébrait la sainte liturgie dans la crypte du  cimetière de Callixte aurait été  arrêté ,  en vertu de ces arrêtés , avec ses  diacres le 6 aout 258 ;
Nous avons des informations sur la fin du pape Sixte II dans une lettre de Saint Cyprien, évêque de Carthage. Cyprien, en parlant de la situation de grande incertitude et de malaise dans laquelle vivait  l’ Eglise à cause de l'hostilité croissante à l'égard des chrétiens, remarque: "L’empereur Valérien a envoyé au sénat son  édit   par lequel il a décidé que les évêques, les prêtres et les diacres doivent être immédiatement mis à mort... "- le témoignage de Cyprien continue -" ... je vous communique que Sixte a subi le martyre avec quatre diacres le 6 août, alors qu’il se trouvait dans la zone du cimetière. Les autorités romaines ont pour règle que ceux qui sont dénoncés comme chrétiens doivent être jugés et subir la confiscation de leurs biens au bénéfice du trésor public impérial" (Lettre 80, CSEL 3,839-840).

Deux des diacres Félicissisme et Agapit  auraient réussit à s’échapper ,mais  rejoints dans le cimetière de Prétextat ils auraient été massacrés sur place .

Le martyr du diacre Laurent : faits et légendes

Pour le martyre du diacre Laurent, nous possédons un témoignage particulièrement éloquent de Saint Ambroise , repris ensuite par Prudence et Saint Augustin, puis par Saint Maxime de Turin, Saint Pierre Chrisologue, Saint Léon le Grand et, enfin, par certaines formules liturgiques contenues  dans les Sacramentaux romains.

Ambroise s’étend tout d’abord sur la rencontre et le dialogue entre Laurent et le pape .
C’est au texte d’Ambroise   ( tiré du  De Officiis chap 41  nn 205-206-207 )que nous nous référons ci –après : « … Laurent,... voyant son évêque Sixte II  conduit au martyre, commença à pleurer non pas parce que celui-ci était conduit à la mort, mais parce qu’il devait lui survivre. Il commença donc à lui dire de vive voix: "Où vas-tu, père, sans ton fils? Où t'empresses-tu, o saint évêque, sans ton diacre? Tu n’offrais jamais le sacrifice sans ministre….. »

Sixte II  lui répondit « Je ne te quitte pas, je ne t'abandonne pas, o mon fils des épreuves plus difficiles te sont réservées. Comme nous sommes vieux, il nous a été donné de parcourir une épreuve plus facile. Comme tu es jeune, tu es destiné à un triomphe plus glorieux sur le tyran. Tu viendras bientôt, cesse de pleurer: tu me suivras dans trois jours…. »

Sixte aurait confié à Laurent les trésors de l’église, trésors  que ce dernier distribua aux pauvres .

Laurent arrêté à son tour  est confié à la garde d'un soldat nommé Hippolyte, qu'il convertit et baptise avec toute sa famille. Sommé de livrer les richesses dont il était  dépositaire, il demande trois jours de délai et revient avec une foule de pauvres et d'infirmes qu'il présente à Valérien en disant : "voici mes trésors…..".

Mis en demeure d’offrir  un sacrifice aux dieux païens   il refuse et est aussitôt mis à la torture sur un grill . Loin de se laisser fléchir, il profite d'un moment de répit pour baptiser un soldat ému par sa constance ; ce soldat nommé Romain   sera  exécuté sur le champ.
Et là nous nous  référons encore   à St Ambroise  ( De Officis  -Milan bibliothèque ambrosienne  -Rome Citta nuova   édition 1977 pages 148 – 151 )  qui met dans la bouche de Laurent «  assum est … versa et manduca. »   c'est-à-dire  «  cette partie est cuite…..retourne la et mange la  » et commente: «…ayant ridiculisé le tyran
   il triomphait ainsi , avec sa force d’âme , de l’ardeur du feu . » 
 
voir illustration de ce supplice sur la voute de l'église de St Laurent 53- La voute

Si l’on s’écarte de l’aspect légende , on  peut raisonnablement en déduire que , Saint Laurent ayant en sa possession les archives de l’Eglise il était important pour Valérien  d’obtenir ces documents qui lui auraient donné les listes lui permettant d’appliquer aisément ses édits contre les chrétiens . Et que , si le martyr dura plusieurs jours , l’objet en était l’obtention de ces documents .

A sa  mort, le 10 aout 258,  Laurent aurait été  inhumé au bord de la voie Tibutine  , dans un domaine appelé Agro Verano .

Note des auteurs : on ne sait à partir de la vie et du culte des saints (hagiographie )  rechercher des vérités historiques ; leur  principal objet  , et peut être unique objet  ,  étant de transmettre des messages religieux , moraux et même politiques ou civiques .

LE CULTE DE SAINT LAURENT

Dès le IVe siècle Saint-Laurent a joui à Rome d'un culte exceptionnel et a été considéré comme l'un des principaux patrons de la ville, aussitôt après les apôtres Pierre  et Paul.
Au VIe siècle le sacramentaire Leonien  (3) contient douze formulaires de messes pour sa fête, un pour la vigile (4) , et un pour l'octave (5)  ; cette octave s'est d'ailleurs maintenue dans la liturgie jusqu'à nos jours .Le nom du diacre Laurent figure au canon (6) de la messe .
Laurent est inscrit au martyrologue romain le 10 aout .

Dès la paix constantinienne (7) , une basilique fut élevée sur sa tombe.
Le pape Damase (366-384) fit placer dans cette basilique de Saint-Laurent hors-les-murs une inscription en vers qui évoquait, avec peut-être quelques licences poétiques, le martyre du diacre : "les fouets du bourreau, les flammes, les tourments, les chaines, seul la foi de Laurent a pu les vaincre".
En outre, il lui dédia l'église de Saint-Laurent-in-Daniaso, qu'il avait fait construire à côté du bâtiment abritant les archives épiscopales. Fait d'autant plus remarquable que c'était, à l'intérieur de la ville, la première église dédiée à un martyr.
Dans cette église  seraient conservées des cendres et charbons qui auraient servi à le rôtir .
Au moyen Age, Rome ne comptait pas moins de trente-quatre églises dédiées à Saint-Laurent et à chacune d'elles était rattaché un épisode de son martyre .

A Constantinople l’impératrice Pulchérie (8) fit bâtir une église qui lui est dédiée  et où se trouveraient des reliques qui lui sont attribuées.

En Espagne on peut noter que le roi Philippe II ,  en ex- voto de la bataille de St Quentin ( dans l’Aisne ) remportée le jour de la Saint Laurent , le 10 août 1557 , contre les Français , fit bâtir le château de l ’Escurial ; château dont le forme rappelle un grill et où se trouveraient des reliques de Saint Laurent .

En France  métropolitaine et  d’Outre Mer  plus de cent communes portent le  nom de Saint Laurent .Plusieurs églises françaises  exposent  des reliques attribuées à Saint Laurent  et entre autres l’église Saint Laurent   en la commune de Saint Laurent dans les Côtes d’Armor ( 22140 )  possède un reliquaire avec un esquille d’os , de l’ordre du millimètre , étiquetée  Saint Laurent ; ce reliquaire contient une deuxième esquille étiquetée Saint Corentin .


reliquaire de Saint Laurent (22140 )

Patronage : Son martyr, a fait de lui le patron des rôtisseurs, par extension des cuisiniers, des souffleurs de verre. Tandis que ses fonctions d'archiviste lui ont valu le patronage des bibliothécaires et des libraires . Le fait d’avoir distribué les biens de l’Eglise en fait encore le patron des pauvres .
L’hypothèse d’une origine romaine  et non espagnol de Laurent  fait que dans notre commune de Saint Laurent (22140 dans les Côtes d’Armor ) ils existe deux cantiques pour les processions, un le donnant espagnol l'autre le donnant romain, et chaque recteur faisait chanter l'un où l'autre selon son intime conviction .

 

                                                        Eliane Marchand – Yves le Moullec

 

SOURCES et ANNEXES

Principales sources :

-          De Officis  de Saint Ambroise -Milan bibliothèque ambrosienne  -Rome Citta nuova   édition 1977

-          compilation intitulée actes de Polychronius  ( versions V –VII siècles )

-          la vie de Saint Laurent par Don Francesco Moraglia (docteur en théologie systématique à Gênes )

-          Wikipédia  en français  pour Dece , Valérien , Damas , St Ambroise

-          Vie des saints – par R. P. Simon Martin – imprimerie Laguerre –Bar le Duc - 1859

 

Annexes :

 (1) Dece : devint empereur romain en 249 ; il ordonna à tous ses sujets d’offrir un sacrifice solennel aux dieux de Rome ; sa mort serait survenue en 251 .

(2) Diacre : du grec serviteur – le diacre est le chrétien baptisé et confirmé qui a reçu lors de l’ordination diaconale une participation sacramentelle à la mission de l’évêque  et de ses prêtres ; et ce dans le service de la parole, de l’autel  et de la charité  (catéchèse et prédication ) .

 (3) sacramentaire léonien : Léon I er a créé le premier missel qui, modifié, est devenu le Sacramentaire léonien, compilation de textes liturgiques des V, VI et VII è  siècles.

 (4) Vigile : du latin "vigilia "= veillée  -certaines solennités ( Pâques , Noel , Pentecôte ) ont une messe de vigile – toutes les messes ont cette dimension d’attente du retour définitif du Christ  .

( 5) Octave : le jour octave  est le huitième jour clôturant une solennité ( Pâques , Noel ) .

(6) Canon de la messe : du grec " kanôn "   c'est-à-dire règle – dans la liturgie romaine il s’agit de la partie centrale de la messe c'est-à-dire la prière eucharistique.

(7) Constantin : né en 272 , empereur de 306 à 337 – premier empereur converti au christianisme .

(8) Pulchérie : née à Constantinople en 399 ,elle décède en 453.
Impératrice d’Orient à la mort de son frère Théodose .
Sainte pour l’église orthodoxe ainsi que pour l’église catholique .

 

Comments